Pentax/Ricoh contest : when the shit hits the fan !

Pentax/Ricoh contest : when the shit hits the fan !

Novembre 2018

LAUREAT du concours Fisheye – Pentax/Ricoh

Voici quelques semaines de cela, Jeff Chane-Mouye, photographe de rue, bloggeur et gros utilisateur de la marque nous faisait remarquer les incohérences du concours instagram #concoursricohgr.

Promesse ou réalité ?

Dans les deux posts qu’il dédie au concours, il pointe du doigt la promesse alléchante de devenir, en tant que lauréat (et non utilisateur de la marque au moment du concours), ambassadeur à court terme !

Inst_009

Il met également l’accent sur la reconnaissance éphémère des ambassadeurs et utilisateurs ricoh/pentax, nommés pour représenter la marque durant les deux semaines du concours en attendant la parution des résultats : rémunérés ou non, des retombées pour les ambassadeurs qui s’apparentent au néant a ce jour.

Un investissement à minima pour la marque et une communication au top pour les non initiés ! Au top ?

https://www.jeffchanemouyephotography.com/2018/10/15/who-wants-to-be-a-ricoh-ambassador/

Inst_004

A 43 ans, je pense que ce genre de promesse ne me dupe plus, mais l’envie de décrocher une parution dans le magazine Fisheye que j’apprécie et de partager mon travail continue d’être un challenge que j’aime relever. N’oublions pas non plus à la clé le petit Ricoh GR2 offert au 1er lauréat dont j’affectionne les noirs et blancs. Il irait à merveille pour compléter mes photos couleur réalisées avec le génialissime  Fuji x100f !

Asie_001

Je note au passage que c’est une drôle d’idée de promouvoir le GR3 en offrant le GR2 ! Pentax/ricoh fait il les fonds de tiroirs ? Une faute de communication a mon sens.

Pour revenir au second post de Jeff, celui-ci m’a en revanche interpellé, non pas en tant que lauréat pour lequel je venais tout juste d’être désigné, mais pour les autres lauréats qui comme moi ont accédé au post sur le compte du constructeur et peut être boudé leur plaisir !

https://www.jeffchanemouyephotography.com/2018/10/27/shame-on-you-fisheye-and-pentax-ricoh/

FB_IMG_1534802662266

L’appât du gain ?

Un post malgré tout peu contradictoire avec mon ressenti général. Aujourd’hui encore, je suis déçu de voir la photo retenue alors que j’en ai publié de bien meilleures. On apprend aussi de ses erreurs ! Ce dernier concours me servira de leçon … quitte à viser une parution, autant que la photo retenue soit fidèle à mon travail et que j’ai plaisir à la découvrir.

Notez au passage que je profite de ce post pour vous faire découvrir des photos que j’affectionne, propos clin d’œil à nos échanges passés avec Jeff dont il ne manquera pas de souligner l’ironie.

Aujourd’hui je lui emprunte son style dans un titre volontairement accrocheur pour compléter ses propos et dénoncer en tant que lauréat la supercherie du constructeur.

Inst_011

C’est donc mon premier coup de gueule officiel en cinq années de pratique, à l’encontre de la marque Ricoh/Pentax et du magazine Fisheye.

Réalisation de stagiaire ou faute de communication ?

Mon propos porte sur les points suivants : l’absence de règlement au concours et de valorisation des lauréats dans la parution finale.

Concernant les concours, Fisheye est coutumier de l’exercice. Quasi mensuellement, le magazine partage des concours, dont les règlements figurent toujours clairement sur leur site.

Ici et avec Ricoh/Pentax, nulle précision quant à l’utilisation des photos si ce n’est la parution des photos dans le magazine du mois de novembre 2018, la récompense, et la perspective de devenir ambassadeur.

Inst_020

Aujourd’hui, je découvre le magazine chez mon libraire et là, conséquence ou pas d’une absence de règlement, je m’aperçois que les lauréats sont des faire valoir pour la marque !

Deux concours figurent d’ailleurs dans le Fisheye du mois de novembre, une première double page pour Nikon, mettant en avant dans un cours laïus les photographes et le dernier né de la gamme. Une autre page en fin de mag dédiée à Ricoh/Pentax sous forme … de PUB :

  • mise en avant de la marque par un logo omniprésent (après tout il faut un retour sur investissement au concours …) ;
  • photo du dernier boitier qui ne correspond pas au lot emporté par le grand gagnant (on commence a bien amortir la page) ;
  • trois lauréats dont les photos sont si petites qu’elles sont quasi invisibles ;
  • un cinquième participant dont la photo en portrait est si petite que l’ on croit dans un premier temps, collée contre le bord de la page, qu’elle a été rognée a l’impression.

Screenshot_20181109-181233-02.jpeg

En conclusion, l’ensemble est une piètre mise en valeur des photographes et des photos. Pentax/Ricoh a bénéficié d’une base de 3000 images gratuites pour réaliser et obtenir une page de publicité et obtenu la caution volontaire ou non d’un magazine largement diffusé sur la place et d’ambassadeurs connus pour leurs travaux au ricoh.

Qui sait combien a couté l’opération  ! Certainement peu … photos gratuites, absence de rémunération des ambassadeurs du concours, remise d’un GR2… parution en tant que pige de pub (ou partenariat moins coûteux entre le mag et pentax ?).

Pentax/Ricoh champion de la communication ? Espérons seulement que la marque investisse plus dans son boitier que dans sa communication.

@ Christophe Mousset

Toutes les photos ont été réalisées avec les Nikon D90, D610 et le Fuji x100f.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s